Le portrait de la mobilité individuelle en Suisse.
  • Mobilité du futur

Commande vocale et intelligence artificielle dans la voiture

«Voiture, dépasse le break rouge» - où en sont l’intelligence artificielle et la commande vocale dans les autos?

La scène fait penser à «K 2000», série culte des années 1980: une personne entre dans sa voiture et commence à lui parler pour régler le chauffage du siège par commande vocale. En effet, une telle interface utilisateur vocale ou VUI (Voice User Interface) ne fonctionne pas sans intelligence artificielle (IA). Si l’on combine les deux technologies, il en résulte un puissant système numérique pour la voiture. Mais où en est le développement de la communication avec l’auto, et comment l’intelligence artificielle et les VUI changent-elles nos habitudes sur la route?

Interfaces utilisateur vocales (VUI) et intelligence artificielle (IA)

Pour mieux comprendre le sujet, il faut quelques connaissances de base. Lorsque l’on parle d’interfaces utilisateur vocales (VUI), on pense généralement aux assistants vocaux tels que l’Assistant Google, Siri (Apple) ou Alexa (Amazon). Ces assistants vocaux intelligents reconnaissent et comprennent les paroles prononcées, les interprètent et fournissent une réponse ou une solution au problème posé. Basées sur l’apprentissage automatique (machine learning) et – comme l’indique leur nom – intelligents, on ne peut pas clairement les distinguer de l’intelligence artificielle.

Par intelligence artificielle (IA, ou AI en anglais), on comprend les systèmes simulant la pensée humaine dans ses traits fondamentaux. Les informations sous forme de textes, de parole ou d’images sont traitées par un algorithme qui apprend en permanence – là aussi il s’agit d’apprentissage automatique. L’application devient ainsi de plus en plus précise: en pratique, cela signifie que les VUI comprennent de mieux en mieux l’utilisateur.

Ce que vous pouvez déjà dire à une voiture

«Voiture, montre-moi le chemin pour aller à Lugano» – en principe, ce qui est possible avec le smartphone, avec les assistants numériques intelligents comme Siri ou l’Assistant Google, l’est aussi dans les voitures. Selon une analyse de l’institut de recherche capgemini, les hommes parlent déjà à leurs voitures. 77 % des consommateurs utilisent par exemple la reconnaissance vocale pour démarrer la navigation ou passer à la chanson suivante. Les chercheurs s’attendent cependant à une hausse rapide de l’utilisation d’interfaces utilisateur vocales: d’ici trois ans, l’utilisation moyenne de VUI dans la voiture devrait passer de 49 % à 73 %. Reste à voir si nous pourrons alors mener des dialogues comme le faisait Michael avec KITT dans «K 2000» … de toute manière, cette interaction ne sera pas possible sans intelligence artificielle.

L’assistant sur quatre roues

En principe, un assistant intelligent à commande vocale n’est pas nouveau. Siri d’Apple ou l’Assisant Google sont déjà largement utilisés à l’heure actuelle. Familière à de nombreux clients, Cortana, la voix de Microsoft, est aussi déjà connue à l’échelle internationale. Les gens connaissent également Alexa d’Amazon, en particulier dans les pays anglophones. Mais la technologie vocale a le potentiel de transformer le moyen de transport qu’est la voiture en un cockpit pour les besoins quotidiens. Les pendulaires passent plusieurs heures par semaine dans leur voiture, pendant lesquelles ils font mieux de laisser le smartphone dans la poche pour des raisons de sécurité. Une interface utilisateur vocale pourrait mettre à profit ce temps pour réserver directement une table au restaurant à l’aide de la commande vocale, ou pour régler le chauffage de l’appartement via la VUI. Cela augmenterait non seulement la productivité et le confort, mais aussi la sécurité, vu que les yeux restent sur la route au lieu de se tourner vers un écran.

Cependant, les fonctions déjà connues des assistants vocaux ne sont que le début. Si d’autres éléments y sont ajoutés, les limites actuelles peuvent être dépassées, comme en témoigne l’exemple suivant: une vidéo de Cerence, un développeur américain de logiciels dans le domaine de l’intelligence artificielle, démontre ce que les VUI pourront faire dans la voiture de l’avenir. Ainsi, le système pourrait reconnaître la direction du regard et donc répondre à des questions telles que «Quand ferme ce magasin?» ou «C’est quoi ce bâtiment?». Il est aussi possible d’utiliser la voix pour solliciter de l’aide dans la recherche d’une place de parc bon marché, ce qui élargit encore les possibilités d’application des VUI. Toutefois, pour arriver à ce niveau, il faut une grande intelligence artificielle.

Ma voiture est-elle intelligente?

Pas de conduite automatisée sans intelligence artificielle. L’IA assure entre autres que les voitures puissent freiner et maintenir la trajectoire de façon autonome. Pour ce faire, de nombreux systèmes collaborent pour accroître la sécurité. La conduite entièrement automatisée n’est certes pas encore arrivée sur les routes suisses, mais qu’en serait-il si les voitures n’étaient plus seulement manœuvrées avec le volant et les pédales, mais aussi par la voix?

Si dans un futur proche nous ne pourrons encore pas laisser l’IA conduire toute seule, il serait toutefois concevable que des processus individuels de la conduite soient automatisés et contrôlés par la voix. Des technologies de caméra permettent déjà aux voitures modernes à se garer toutes seules. Les autopilotes de certains modèles sont également très avancés. Il ne serait donc pas impossible d’avoir un assistant vocal dans la voiture qui comprenne et réalise des commandes telles que «Dépasse le break rouge devant moi». Grâce à l’apprentissage automatique, l’assistant à la conduite pourrait s’adapter aux préférences des utilisateurs en vue de rendre plus agréable la conduite. Les applications sont vastes et la frontière entre conduite manuelle et automatisée s’estompe de plus en plus.

La voix vient compléter le volant et les pédales

Que ce soit pour transformer la voiture en une sorte de cockpit pour plus de productivité ou pour laisser la voiture exécuter automatiquement certaines manœuvres à l’aide de l’IA: les VUI ont le potentiel de devenir un élément de commande des véhicules comme le sont le volant et les pédales. Les yeux peuvent alors se concentrer sur la tâche la plus importante: observer la circulation autour de la voiture. Les VUI présentent donc une opportunité pour les entreprises informatiques de rendre la conduite encore plus sûre. En même temps, les clients gagnent également en confort, vu que – en plus de leur fournir des informations – les assistants vocaux les soutiennent aussi dans leurs tâches quotidiennes.

Partage:

Nous recommandons:

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.
Accepter

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser