Le portrait de la mobilité individuelle en Suisse.
  • Sécurité

Conseils pour les futurs conducteurs

Quels conseils pour obtenir le permis de conduire? Que faut-il savoir et quelles sont les règles spéciales pour les futurs et les nouveaux conducteurs?

L’obtention du permis de conduire et l’entrée dans la circulation routière est une étape importante dans la vie de nombreux jeunes adultes. Les conseils suivants montrent comment obtenir son propre permis et ce qu’il faut garder à l’esprit.

Demander un permis d’élève conducteur

S’il s’agit du premier permis de conduire, il faut d’abord présenter une demande personnelle avant de s’inscrire à l’examen théorique. Le formulaire de demande comprend les points suivants:

  • Données personnelles
  • Questions sur l’état de santé
  • Contrôle de la vue auprès d’un opticien
  • Photo d’identité en couleur et en haute résolution pour le permis d’élève conducteur

Il faut en outre suivre un cours de premiers secours, qui est valable six ans. Les personnes possédant déjà un permis de conduire pour une autre catégorie de véhicule peuvent omettre cette étape.

Inscription à l’examen théorique

Dès que la demande d’un permis d’élève conducteur a été acceptée, le demandeur reçoit les données d’accès pour l’examen théorique. L’inscription se fait en règle générale en ligne et le test peut être passé au plus tôt un mois avant d’avoir atteint l’âge légal. Les personnes possédant déjà un permis de la catégorie A1 ne doivent pas passer d’examen théorique supplémentaire pour la voiture.

Une formation complète est essentielle

La formation théorique aussi bien que pratique ont une influence décisive sur le style de conduite. Elle est non seulement une condition de base pour obtenir le permis, mais détermine également le plaisir et la sécurité au volant par la suite. Il ne convient dès lors pas d’économiser du temps ou de l’argent à cet égard.

Apprendre la théorie pour plus de sécurité

La théorie constitue la base pour les leçons de conduite. Il est important de bien connaître les règles de la circulation afin de pouvoir se concentrer sur la conduite. Toutefois, la formation théorique ne comprend pas seulement les règles et les panneaux de signalisation, mais aussi des connaissances sur le comportement dans la circulation ou sur l’influence des médicaments ou de l’alcool. L’examen théorique se fait à l’ordinateur. A condition quel le futur conducteur ait atteint 18 ans, le permis d’élève conducteur est établi dès que l’examen théorique a été passé.

La pratique fait la perfection

L’examen théorique est suivi par la formation pratique. Il est important que les élèves conducteurs prennent leur temps pour choisir la bonne auto-école, connaître le véhicule et s’approcher gentiment de la circulation routière. Au début notamment, il vaut la peine de s’entraîner majoritairement avec le moniteur pour acquérir une bonne base. Ensuite, il est recommandé de faire des courses d’apprentissage avec les parents ou les frères et sœurs plus âgés pour assimiler les processus. Si un véhicule est conduit par un élève conducteur, une plaque «L» doit être fixée sur l’arrière de la voiture. Cette plaque peut être achetée dans les stations-service par exemple. La durée de la formation pratique et le nombre de leçons sont différents pour chaque personne. Il est important de prendre son temps et de ne pas se mettre sous pression.

Règles pour l’accompagnement de courses d’apprentissage

La personne qui accompagne l’élève conducteur doit avoir 23 ans résolus et posséder un permis de conduire illimité. Les courses d’apprentissage ne sont autorisées que lorsque l’élève conducteur est prêt à passer l’examen. Le permis d’élève conducteur doit toujours être emporté.

Cours de sensibilisation alliant la théorie et la pratique

Une autre exigence pour le permis de conduire réside dans le cours de théorie de la circulation. Celui-ci doit être suivi avant l’inscription à l’examen pratique et porte sur des sujets tels que le comportement ou l’évaluation des situations dans la circulation.

Après l’examen, la période probatoire

La réussite de l’examen pratique est un pas important. La formation n’est pour autant pas encore terminée. Depuis décembre 2019, les nouveaux conducteurs doivent encore suivre un cours CFC obligatoire pendant la première année probatoire. S’ils ne suivent pas ce cours, le permis peut leur être retiré. Il est en outre recommandé de refaire le cours de premiers secours ou le contrôle de la vue à intervalles réguliers afin de continuer à conduire en toute sécurité. Les formations continues et les cours d’entraînement après la période probatoire sont intéressants et aident à garder le contrôle du véhicule même dans des situations difficiles.

Règles spéciales pour les nouveaux conducteurs

La période probatoire dure en règle générale trois ans. Pendant ce temps, des règles spéciales s’appliquent aux nouveaux conducteurs. Après la première infraction entraînant le retrait du permis, la période probatoire est prolongée d’un an. Après le deuxième délit, le permis à l’essai est retiré complètement. Les accidents peuvent également avoir un impact sur la durée de la période probatoire. Il existe en outre des différences quant à la consommation d’alcool: tandis que le taux limite pour les personnes possédant un permis de conduire illimité en Suisse est de 0,5 pour mille, les nouveaux conducteurs à l’essai sont soumis à une tolérance zéro (≤ 0,1 pour mille). Si la période probatoire est effectuée sans incidents, les nouveaux conducteurs peuvent demander le permis de conduire illimité auprès de l’office de la circulation routière.

Partage:

Nous recommandons:

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.
Accepter

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser