Le portrait de la mobilité individuelle en Suisse.
  • Multimobilité

La multimobilité au quotidien: l’avenir de la mobilité, c’est maintenant

Que signifie multimobilité ou mobilité multimodale? A quoi ressemble un quotidien multimobile? Découvrez ce qu’il faut savoir sur le futur mix de mobilité.

La mobilité est omniprésente dans notre quotidien: pour nous rendre au travail, nous prenons d’abord la voiture jusqu’à la gare, puis le train, ensuite la trottinette électrique pour aller dîner en ville, et le soir nous sautons sur le vélo pour aller faire du sport. Chaque moyen de transport a son rôle. Chacune et chacun d’entre nous combine différemment les divers moyens et obtient ainsi un mix de mobilité tout à fait individuel, qui se trouve en outre en constante évolution grâce aux nouvelles applications techniques. Ce concept, avec lequel nous nous déplaçons efficacement, individuellement et écologiquement aujourd’hui et à l’avenir et qui est censé révolutionner le transport dans les espaces publics, c’est la mobilité multimodale.

La Suisse est un pays de pendulaires: 70 % des citoyennes et citoyens travaillent en dehors de leur commune de résidence. Certains ont des trajets de quelques minutes, d’autres voyagent chaque jour pendant plusieurs heures. L’utilisation de différents moyens de transport fait partie du quotidien: au cours d’une journée, d’une semaine, ou d’un mois, les pendulaires utilisent divers moyens de transport en fonction de leurs besoins et des distances à parcourir: la voiture ou le vélo pour se rendre au travail, mais s’il pleut ils préfèrent peut-être le bus ou le train. L’après-midi, pour aller chercher les enfants à l’école et les amener au foot, ils prennent la voiture tout en profitant pour faire des achats au supermarché. Les courtes distances sont parcourues à vélo, pour visiter quelqu’un dans une autre ville on prend la voiture, le bus, le tram ou le train. La mobilité multimodale fait donc d’ores et déjà partie intégrante de notre quotidien: nous choisissons différentes formes de mobilité en fonction du but, de la destination ou du temps. Toutefois, le concept de la mobilité multimodale comprend également des approches visant à combiner différents moyens de transport. Les options avec lesquelles nous nous déplaçons en ville sont de plus en plus variées: outre les transports publics, la voiture et le vélo, il existe depuis quelques années des voitures partagées, différents types de taxis, ou encore des trottinettes électriques.

La numérisation renforce multimobilité

C’est la numérisation qui rend possible de plus en plus d’offres multimodales: il n’a jamais été plus simple de se déplacer spontanément avec les moyens que l’on veut. Ceux qui n’ont pas de propre voiture mais qui en ont besoin de temps à autre ont à leur disposition toute une flotte de voitures grâce à l’autopartage, qu’il s’agisse de véhicules destinés spécifiquement à cette fin comme les propose Mobility, ou de voitures privées d’autres automobilistes telles que mises à disposition via Sharoo. Alors qu’autrefois il fallait appeler un taxi, il est désormais possible d’organiser un chauffeur partout et à tout moment grâce au smartphone, aux applications et à différents prestataires. Courte distance, mais pas envie de marcher? Dans les grandes villes, des fournisseurs de trottinettes électriques ou de vélos partagés offrent la possibilité d’emprunter rapidement un véhicule à presque chaque coin de rue. Evidemment, les transports publics constituent également un élément important du quotidien multimobile, et eux aussi profitent des développements technologiques de ces dernières années. Si, il y a quelque temps, on devait encore acheter le billet au guichet, il suffit aujourd’hui de balayer un bouton sur le smartphone en montant et en sortant, quel que soit le moyen ou le trajet de transport public choisi. La mobilité multimodale est rendue possible par la coordination toujours plus sophistiquée d’objets par Internet, qu’il s’agisse de vélos électriques de transport ou d’autocars.

Les applications facilitent la navigation et combinent les offres

Plus il y a d’offres d’autocars, de covoiturages, de vélos électriques et autres, plus il est difficile pour les usagers de garder une vue d’ensemble de toutes les options. Et en règle générale, personne ne veut installer une ou même plusieurs applis pour chaque moyen de transport. Afin de rendre la mobilité multimodale encore plus facile à utiliser et de rendre encore plus efficace le choix du meilleur moyen de transport pour chaque itinéraire, les services doivent se mettre en réseau les uns avec les autres. Ces dernières années, on a développé diverses applications coordonnant par exemple le train avec des voitures partagées et des autocars ou même avec l’avion, les vélos de location et le taxi. Dans l’idéal, toutes les options pour un trajet seront affichées à l’utilisateur, de porte à porte. Les constructeurs automobiles explorent eux aussi de nouvelles voies en proposant des offres innovantes pour un mix individuel de divers moyens de transport en combinaison avec la voiture: ainsi, plusieurs importateurs suisses collaborent avec les CFF sur leur offre «Green Class» permettant de combiner un abonnement de transport public avec une voiture électrique et d’autres formes de mobilité.

De nouveaux concepts de mobilité rendent les parcours plus efficaces et plus écologiques

La mobilité multimodale ne réside pas seulement dans la combinaison de différents moyens de transport et dans la possibilité de trouver toutes les options existantes pour un itinéraire donné dans une seule application. Elle comprend aussi la création de nouveaux modèles économiques visant à optimiser notre quotidien multimobile, et qui, dans l’idéal, rendent aussi plus efficaces les longs trajets. Ainsi, différends modèles de covoiturage se situant entre transports publics et taxi viennent actuellement à la mode. Les usagers peuvent se faire chercher et déposer par un minibus avec conducteur presque n’importe où à l’intérieur d’une ville ou d’une zone, comme avec le taxi. Cependant, les passagers partagent le bus avec d’autres personnes qui entrent et descendent à d’autres endroits. A l’aide d’un algorithme, le bus calcule le trajet le plus économique et écologique et donc le plus efficace au sein d’une zone urbaine. D’autres projets multimodaux envisagent par exemple des bus automatisés apportant les passagers de l’extérieur des centres vers les gares et les aéroports. La Poste aussi pourrait devenir multimodale à l’avenir: il est prévu que des vélos électriques de transport collecteront les livraisons dans les quartiers périphériques pour les apporter au centre-ville. La mobilité multimodale appartient donc à la fois au présent et au futur: notre mix de mobilité personnel devient de pus en plus efficace par le biais de la connexion encore plus fort des objets à Internet ainsi que de leur interconnexion, tout comme grâce à de nouveaux modèles économiques.

Partage:

Nous recommandons:

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.
Accepter

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser