Le portrait de la mobilité individuelle en Suisse.
  • Environnement

Recyclage automobile – où passent nos vieilles voitures?

Les voitures contiennent beaucoup d’acier, d’aluminium, de cuivre et d’autres précieuses matières premières. Comment sont-elles recyclées?

En Suisse, on part en règle générale du principe qu’une voiture atteint la fin de sa vie après 15 ans ou après 200 000 kilomètres parcourus. En vue de valoriser les matériaux et les pièces de ces stocks roulants de matières premières que sont les véhicules, ceux-ci sont recyclés et éliminés dans des usines spécialisées. Quelles sont les étapes du recyclage automobile?

Sauver ce qui peut l’être

Lorsque les véhicules hors d’usage sont livrés aux recycleurs, la première étape consiste à chercher des pièces encore utilisables. Souvent les voitures contiennent encore des pièces de rechange pouvant être réutilisées lors de réparations, tels que les phares, la calandre, ou le pare-chocs. Les véhicules accidentés plus jeunes, notamment, ont encore beaucoup à offrir en cette matière. Après la cannibalisation, les voitures sont dépolluées et les pièces obtenues sont stockées dans un entrepôt.

Dépollution

Afin que la voiture puisse être recyclée de manière écologique, tous les liquides doivent être éliminés: l’eau de refroidissement et l’huile sont vidangées, et on perce le réservoir pour extraire le carburant. La batterie de démarrage doit également être retirée en raison de l’acide y contenu et du risque d’étincelles. Dans l’article sur le recyclage de batteries de voitures, Daniel Christen de la Fondation Auto Recycling Suisse fournit des informations sur les futures possibilités de recyclage des batteries de traction des véhicules hybrides et électriques.

Voitures sous pression: compactage

Pour économiser de l’espace, le reste du véhicule usagé, donc aussi les sièges, l’intérieur et les vitres, est aplati par une machine. Cela facilite son transport, vu que les épaves pressées sont ensuite traitées par une usine de triage et de broyage, qui existent aussi en Suisse.

Triage et réutilisation

L’objectif du broyage consiste principalement à récupérer les métaux. Pour ce faire, les voitures sont brisées en morceaux de la taille d’un poing. Le fer et l’acier sont alors extrait de la masse à l’aide d’aimants et ensuite utilisés pour fabriquer de l’acier neuf, qui sert également à construire de nouveaux véhicules.

Les déchets légers non métalliques sont également retirés de la masse de broyage: ils sont quasiment aspirés, puis valorisés thermiquement dans des usines d’incinération des ordures ménagères, qui utilisent la chaleur perdue pour produire de l’électricité et de la chaleur à distance. Il reste une fraction métallique mixte qui est ensuite décomposée dans des installations de criblage et de tri. Outre l’acier mentionné ci-avant, cela permet de réintroduire l’aluminium, le cuivre et l’acier inoxydable dans le cycle des matériaux. La récupération de ces matériaux est rentable, car l’extraction à partir des voitures est moins chère que l’extraction à partir de minerais.

Transformer le vieux en neuf

Les matériaux récupérés lors du recyclage des voitures sont réutilisés dans de nombreux domaines, tel que par exemple dans l’industrie de la construction ou dans la production d’automobiles. Les véhicules hors d’usage ont donc une nouvelle vie durable en tant que matière première ou pièce de rechange … votre voiture cache peut-être bien plus que vous ne l’imaginez!

Partage:

Nous recommandons:

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.
Accepter

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser