Le portrait de la mobilité individuelle en Suisse.

Un chauffeur en route vers le 7e ciel

L'autographe D’André

«Offrir un moment de bonheur avec un voyage en voiture nostalgique.»

Chaleureux et sociable, voilà deux adjectifs qui décrivent bien André. L’agent d’assurances de 52 ans se passionne pour les voitures anglaises depuis son enfance. Aujourd’hui, il fait briller les yeux avec sa voiture classique, que ce soit à l’occasion d’un mariage, d’un anniversaire ou d’un départ à la retraite. Chaque événement est différent, mais ils ont tous une chose en commun: le plaisir partagé face à un voyage spécial avec une touche de nostalgie. Vrai Bernois, André se déplace souvent en voiture en raison de sa position dans le service extérieur. Pour certains trajets, tel que de Berne à Zurich, il trouve toutefois le train plus agréable, et dans la ville il prend le tram ou le bus. Un mélange idéal de mobilité combinée est donc important pour lui.

Il y a 23 ans, par pure fascination pour l’auto et les voitures anglaises, André s’est acheté une Rolls Royce classique. Cette passion date de sa jeunesse, où un ami avec des parents anglais chantait les louanges de cette marque, qui selon eux construisait les meilleures voitures au monde.

«Les voitures classiques sont entourées d’un mythe, elles suscitent la nostalgie.»

L’entourage du Bernois était évidemment au courant de cet achat spécial, et c’est ainsi qu’André a de temps à autre assumé la fonction de chauffeur pour le mariage d’amis ou de connaissances. Il prenait grand plaisir à faire naître un sourire sur les lèvres des gens avec ses voyages nostalgiques. Au fil des années, il a complété le simple bouche à oreille par un site Internet. Depuis lors, il reçoit toutes sortes de demandes de la région de Berne, Soleure et Lucerne pour des anniversaires, des mariages ou des départs à la retraite.

Enfant de politicien et grand écran

André a déjà conduit la fille d’un Conseiller fédéral le jour de son mariage, ou il a apparu dans le long métrage suisse connu «Mon nom est Eugène». De plus, les jeunes acteurs du film et la célèbre actrice alémanique Stephanie Glaser se sont fait conduire à la première à Berne en voiture classique, une expérience inoubliable. Mais aussi des moments comme celui où André montre le capot à un homme âgé qui alors resplendit de joie lui montrent à quel point de tels véhicules nostalgiques sont chargés d’émotions pour de nombreuses personnes. André conduit également son auto classique pour des événements caritatifs, par exemple pour offrir une promenade spéciale à des enfants malades. Chaque jour avec une course en voiture classique est un jour heureux pour lui.

«Conduire me permet de m’évader du quotidien et de vivre un sentiment de relâche.»

Après son apprentissage, avant de partir à l’école de recrues, André a passé son permis de conduire peu après son 20e anniversaire. Avec l’argent qu’il avait épargné, il a réalisé un rêve d’enfance … une voiture anglaise. Il a acheté sa première Jaguar, ce qui a suscité quelques débats au sein de la famille: garagiste Opel, son père a plutôt froncé les sourcils que de s’enthousiasmer. Mais André ne s’est jamais laissé décourager. Il est un vrai passionné de l’automobile et actif dans divers clubs de voitures classiques. Néanmoins, il aime aussi prendre le train et dans les villes, il préfère les transports publics. Il considère le club comme un cercle élargi d’amis et de connaissances avec qui il aime parler de tout et de rien, mais aussi faire une virée en voiture classique sur les cols suisses ou vers un joli lac.

Partage:

Nous recommandons:

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.
Accepter

Bitte benutzen Sie einen moderneren Browser